04 janvier 2013

Fouace aveyronnaise

La fouace, tout un symbole en Aveyron ! Elle est présente du petit déjeuner, en passant par le café en fin de déjeuner, à l'apéritif, en fin de dîner, dans les bals, etc. elle est partout !

On peut comparer cela à une brioche très dense. Chaque famille a sa propre recette secrète alors celle que je vais vous faire partager n'est pas la recette de ma grand-mère mais elle est délicieuse aussi et ... aveyronnaise ! (c'est le principal). Pour ma part, j'adore celle de St Cyprien sur Dourdou dans le vallon aveyronnais, si vous en avez l'occasion, foncez l'acheter !!!

L'histoire veut qu'en tout premier lieu, elle ait été le dessert de l'épiphanie. C'est donc pour cela que je vous la présente en ce mois de janvier. 

Fouace

RECETTE (attention à faire la veille au soir !)

  • 750g de farine
  • 125g de beurre
  • 250g de sucre
  • 200ml de lait
  • 3 oeufs
  • 2 cuillère à soupe de fleur d'oranger
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 30g de levure de boulanger fraîche
  1. Délayer la levure avec le lait tiède (pas bouillant, ça tuerait la levure).
  2. Mettre la farine, le sucre, le sel et la levure délayée dans le bol de votre robot (ou dans une jatte)
  3. Pétrir avec le crochet (ou à la main)
  4. Ajouter les oeufs battus, le beurre coupé en morceaux et la fleur d'oranger et continuer à pétrir (30min si c'est à la main). A ce stade, il est normal d'avoir une pâte collante.
  5. Couvrir le bol (ou la jatte) d'un linge humide et laisser lever toute la nuit.
  6. Dégazer la pâte gonflée (enfoncer le point pour chasser l'air) et disposer en forme de couronne sur une plaque de cuisson.
  7. Placer un emporte-pièce au milieu (ou autre chose qui passe au four, un verre en terre par exemple) pour garder le creux à la cuisson.
  8. Poser de nouveau un linge humide et laisser lever pendant 2h.
  9. Dorer à l'oeuf battu avec un peu de lait, enfourner pour 30min (à surveiller suivant les fours) à 180°C et laisser tiédir dans le four.
  10. Finir en saupoudrant du sucre sur la fouace tiédie.

Fouace detail         Fouace part

VOS REALISATIONS

Camille Fouace Marie fouace 

Fouace Anaïs Fouace Delphine 

Fouace Nadège

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Manue-chou à 21:33 - - Commentaires [1]
Tags : , , , ,


29 décembre 2012

La Flône ou Flaune

La flône ou flaune est une tarte (légère, pour une fois !) à la "recuite" de lait de brebis, parfumée légèrement à la fleur d'oranger (oui on en met un peu partout en Aveyron) à l'aspect d'un flan. Le nom est d'ailleurs un dérivé de ce mot.

La recuite est la fleur du petit lait, celui qui sert à faire du Roquefort, que l'on obtient en écumant à la crème remontée de la cuisson. Si vous n'en trouvez pas, vous pouvez la remplacer par de la "Brousse de brebis" (ou de la Ricotta mais c'est mieux de prendre des produits locaux).

La flaune faisait partie de toutes les festivités. Une coutume voulait qu'on y ajoute quelques branches d'Angélique. 

Flaune

PÂTE BRISEE

  • 200g de farine
  • 100g de beurre
  • 50g d'eau
  • 1cc de sel
  1. Verser la farine mélangée avec le sel dans un saladier.
  2. Déposer le beurre coupé en morceaux et mélanger à la farine du bout des doigts jusqu'à obtenir une texture sableuse.
  3. Ajouter l'eau froide et pétrir.
  4. Laisser reposer 1h au frais.
  5. Abaisser la pâte dans un moule à tarte.

APPAREIL

  • 500g de recuite
  • 150g de sucre
  • 25g de farine
  • 3 oeufs
  • 2cs d'eau de fleur d'oranger
  1. Préchauffer le four à 180°C.
  2. Battre légèrement les oeufs et le sucre pour avoir une préparation homogène.
  3. Ajouter le reste des ingrédients et bien mélanger.
  4. Verser cet appareil sur le fond de tarte.
  5. Enfourner 40min jusqu'à ce que la flaune soit bien dorée et ait la texture d'un flan.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
12 octobre 2012

Tarte aux pruneaux ou pruneautière

Nouvelle spécialité aveyronnaise, la tarte au pruneaux ou pruneautière, qui se mange aussi bien en dessert qu'à l'heure du goûter. On la reconnait grâce à ses croisillons de pâte sur le dessus. Elle peut se faire rapidement avec de la pâte brisée mais j'ai choisi de réaliser la recette d'origine à base de pâte à fouace. 

Pruneautière

PÂTE A FOUACE 

  • 250g de farine
  • 40g de beurre
  • 85g de sucre
  • 70ml de lait
  • 1 oeufs
  • 1 cuillère à soupe de fleur d'oranger
  • 1 pincée de sel
  • 7g de levure de boulanger fraîche
  1. Délayer la levure avec le lait tiède.
  2. Mettre la farine, le sucre, le sel et la levure délayée dans une jatte
  3. Pétrir la pâte.
  4. Ajouter l'oeuf battu, le beurre coupé en morceaux et la fleur d'oranger et continuer à pétrir.
  5. Couvrir la jatte d'un linge humide et laisser lever pendant 3h dans une pièce chaude.
  6. Dégazer la pâte gonflée (enfoncer le point et travailler légèrement) et étaler au rouleau pour en garnir un moule à tarte.

GARNITURE

  • 500g de pruneaux dénoyautés
  • 75g de sucre semoule
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 sachet de thé de thé d'Aubrac
  • 1 cs de rhum
  • 1 cs d'eau de fleur d'oranger
  • 2 pincées de cannelle
  • 10g de beurre (pour le moule)
  • 1 oeuf entier (pour dorure)
  1. Préchauffer le four à 200°C
  2. Mettre les pruneaux dans une casserole, recouvrir d'eau, porter à frémissement et laisser cuire 10min à feux doux.
  3. Ajouter le thé d'Aubrac et laisser infuser 15min.
  4. Egoutter et mixer avec les sucres, le rhum, l'eau de fleur d'oranger, la cannelle (ajouter si nécessaire un peu de jus de cuisson)

MONTAGE

  1. Abaisser la pâte à fouace et en garnir un moule à tarte préalablement beurré et fariné.
  2. Verser la préparation aux pruneaux sur le fond de tarte.
  3. Garnir de croisillons de pâte et dorer à l'oeuf battu.
  4. Enfourner 15min à 200°C puis 20min à 180°C

Pruneautière détail          Pruneautière part

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Manue-chou à 10:32 - - Commentaires [3]
Tags : , , ,

20 mai 2012

Echaudés

Spécialité du Ségala, l'échaudé doit son nom à la manière dont il est cuit une première fois. L'échaudage est la cuisson par immersion dans l'eau bouillante qui sert à éliminer un maximum d'amidon. Ce biscuit dur et anisé a été crée par le boulanger particulier de Saint Louis nommé Jeannot au XIIème siècle. Il était transporté par les chevaliers en croisades car il se conserve longtemps.

XIXème siècle, il s'en fabriquait beaucoup à Marcillac et on le dégustait en le trempant dans le vin local. Dans notre patois, il se dit "crabis" ou "jaudel".

Echaudé en scène 

RECETTE (pour une douzaine d'échaudés)

  • 500g de farine T55
  • 75g de sucre
  • 2 oeufs
  • 2cs d'huile
  • 1cc de sel
  • 1/4 de sachet de levure chimique (facultatif)
  • 2cs de graines d'anis vert
  • 150g de lait (à ajuster suivant la texture de la pâte) 
  1. Mettre à chauffer de l'eau dans une marmite et préchauffer le four à 180°C.
  2. Laver les graines d'anis et bien les égoutter.
  3. Mélanger tous les ingrédients et ajouter le lait petit à petit en pétrissant 20min
  4. Laisser reposer 1h sous un torchon (si on a mis la levure).
  5. Etendre la pâte sur 1cm d'épaisseur.
  6. Utiliser un bol comme emporte-pièce et découper des cercles dans la pâte.
  7. Rabattre 3 côtés égaux vers le centre en pressant bien pour les souder afin de former un tricorne.
  8. Plonger les échaudés dans l'eau bouillante et attendre qu'ils remontent à la surface.
  9. Les sortir et les bien les égoutter sur un torchon.
  10. Disposer les échaudés sur une plaque et mettre au four 30min.

Echaudés  Echaudé seul 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Manue-chou à 16:54 - - Commentaires [1]
Tags : , , , ,